La respiration abdominale

« La respiration est la seule fonction vitale dépendante du système neuro-végétatif que l’homme puisse maîtriser. Participant à la régulation du système nerveux, de la circulation sanguine, la fonction respiratoire est bien entendu capitale d’un point de vue physiologique. D’un point de vue psychologique, la relation entre respiration et état émotionnel n’est plus à prouver : la vie psychique influe sur la respiration, la respiration influe sur la vie psychique. » (Bénédicte Fieller, http://www.psycho-ressources.com/bibli/respirer-cest-vivre.html

La respiration abdominale permet de se détendre rapidement en agissant sur le système nerveux parasympathique (à lire : le système nerveux parasympathique) elle aide dans la gestion des émotions et à contrôler ses angoisses, à mieux s’endormir, à gérer le stress. Cette respiration est extrêmement importante car il en résulte un fonctionnement plus efficace des poumons, une meilleure l’oxygénation.  Elle stimule aussi tous les organes abdominaux et favorise leur bon fonctionnement.

Qu’est-ce que c’est, la respiration abdominale ?

C’est la respiration la plus naturelle, celle du bébé, celle que l’on a quand on dort, lorsqu’on est au repos. Elle se situe dans le bas ventre.

On perd cette respiration dans le quotidien, notamment sous l’effet du stress. La respiration devient plus courte et « monte » vers la cage thoracique. Le diaphragme n’a plus de mouvement ample. On a la sensation de gonfler uniquement les poumons.

Comment la retrouver ?

En position couchée :  faire une relaxation des pieds à la tête (ou de la tête au pieds). Prenez le temps de sentir vos appuis, les contacts, et de vous sentir bien, calme.

Mettre une main sur l’abdomen (bas ventre), et l’autre sous les reins. Peu à peu on sent la main qui monte et descend : c’est la respiration abdominale. Le ventre se lève au rythme de la respiration. Ok, l’air entre bien dans les poumons, mais on fait travailler leur partie basse, qui prend appui sur le diaphragme, et fait bouger tout le bas du ventre, comme un petit ballon. Avec les enfants, on place un petit ballon ou un doudou sur le ventre pour le faire remuer doucement.

2ème étape : Vous vous installez maintenant en position assise.

Vous callez votre corps bien en appui, le dos contre le dossier, vos pieds en appui sur le sol. Mettez vos mains sur l’abdomen et attendez de ressentir le mouvement à cet endroit.

3ème étape, essayez de reproduire cette respiration dans votre quotidien, on a besoin de s’entrainer… Renouvelez à chaque fois que vous y penserez !

Cette respiration vous sera utile dans situations détectées comme anxiogène !