La respiration qui apaise

La respiration qui apaiseDroledePoumons

Après s’être confortablement installé, pris le temps de balayer tout le corps en pensée pour l’apaiser et relâcher les tensions, prenez conscience de la respiration. Vous pouvez sentir l’air qui passe à travers les narines, qui arrive dans le poumons.

Vous pouvez sentir les mouvements du thorax, et du ventre. En mettant une main sur le bas du ventre vous pourrez sentir la respiration soulever doucement le ventre. (voir respiration abdominale )

Commencez par allonger les temps d’expiration,

Inspirez, contez dans votre tête jusqu’à 2.

Maintenant, soufflez, et comptez jusqu’à 4.

Recommencez sur ce rythme : j’inspire sur 2 temps, et je souffle plus profondément jusqu’à 4 temps.

Allez plus loin, inspirez à présent sur 3 temps, et soufflez sur 6.

Si c’est facile, allez encore un peu plus loin : en inspirant sur 4 temps, et en vous laissant souffler sur 8 temps. Mais si vous ressentiez le moindre essoufflement, n’allez pas si loin. Votre respiration doit rester fluide et aisée.

Vous pouvez maintenant laisser l’expiration se prolonger au maximum, comme si vous vouliez vider tout l’air de vos poumons.

Laissez vous vider en toute confiance, il reste toujours de l’air en réserve disponible !

Le mouvement du retour de l’air dans les poumons permet de bien sentir le mouvement du diaphragme.

Inspirez à présent librement !

Si vous avez suivi cet exercice en le lisant sur l’écran, essayez de refaire en fermant les yeux une bonne dizaine de fois :

Inspirez, sur 2 temps, soufflez, sur 4. Inspirez sur 3, soufflez, sur 6 temps.

 

Comments are closed.