©cchenal@yahoo.com

Exercices de sophrologie au bureau

Voici un article qui propose quelques actions et exercices pour rééquilibrer, au bureau, son système nerveux sympathique/parasympathique. (cf article après la rentrée, prendre le rythme)

On a vu combien il était important de rééquilibrer les deux circuits, et cela peut se faire agréablement aussi, au quotidien.

  • Evitez les stimulations extérieures (bruits, musique, éclairage violent, reflets,…), variez vos activités et surtout, essayez de ne faire qu’une seule chose à la fois  – difficile aujourd’hui où on a pris le pli de répondre aux sms, téléphone et boites email effervescents ! Un temps pour tout ! Sachez reporter fermement et intelligemment les sollicitations, triez, hierarchisez, listez.
  • Porter son attention vers l’intérieur.

« STOP ! Dans quel état-suis-je ? ». Physique (tensions) Respiration, Coeur, Émotions,…

Quand on est dans le mouvement, rien de plus difficile que de s’arrêter pour ce constat. Si on en est incapable, s’aider des outils d’aujourd’hui : se mettre des reveils, ou poster des sms à retardement, des rendez-vous sur le planning.

Instaurer un automatisme de détente : On peut aussi rentrer dans sa routine la question, par exemple : quand j’arrive à mon bureau, au moment d’allumer l’ordinateur, je formule cette question mentalement « STOP ! Dans quel état-suis-je ? ».

Ou au moment de partir, essayer de faire le point sur ce que vous avez fait, ce qu’il vous reste à faire (faites des listes) et prenez un instant pour ce constat intérieur.

  • Pour augmenter la concentration, il est necessaire d’intégrer des petites pauses (pensez à la règle des conducteurs de camions : pause toutes les 2 heures obligatoire).
  • Une fois l’habitude de la pause d’intériorisation, on peut vite enchainer sur des petits exercices
    Respirer
    Cohérence cardiaque
    S’étirer (ouvrir la cage thoracique, secouer les épaules, tirer les bras vers le ciel, faire des rotations des pieds et des poignets,…)

Marcher

  • Changez souvent de position, assis, debout, si vous restez assis, ne restez pas toujours de la même manière, cela créé des tensions. A la prochaine pause d’intériorisation, mettez vous assis bien droit sur la chaise, pieds au sol, re-réglez votre chaise si besoin pour positioner le genou en angle droit, étirez votre nuque vers le haut, essayez de sentir où votre poids repose, les points de contact avec la chaise, avec le sol, les appuis.
  • Pour contrôler et calmer son mental, se relaxer :
    Soupirer
    Faire des automassages pour détendre les muscles
    Détendre chaque parite de corps (à l’aide de la pratique en séance de sophrologie, cela devient un reflexe facile à pratiquer).

Si vous faites du mieux que vous pouvez, comme vous pouvez, en toute bonne volonté, que vous profitez de chaque moment pour ce qu’il peut vous apporter, vous saurez rééquilibrer à petites doses… C’est en pratiquant que l’on apprend.