La boite à Kifs : collectionne et capture les bons moments

1 kif = 1 moment de bonheur.

Et si on collectionnait les kifs ?

Parce que ces moments passent habituellement inaperçus, et si, chaque soir, à l’heure du gouter ou avant le sommeil, on échangeait, parent et enfants quelque bon souvenir de la journée ? …les moments de bonheur, de bien-être, de détente, de plaisir, de partage : quand on se sent bien, on a reçu ou donné un compliment, des mots d’amour, quand on a fait quelque chose qui nous plait, vécu des fou-rires…

L’intention est de porter attention, de se rendre compte des moments qui nous ont procuré du plaisir. On a tendance à les oublier vite et se focaliser sur ce qui ne va pas. Cela suppose une attention à soi-même, de prendre conscience, en conscience, dans le vécu quotidien de ce qui fait du bien et de réfléchir à comment le reproduire, le multiplier, l’accentuer, l’amplifier.

Ce petit point sur ce qu’on a vécu dans la journée peut se faire en toute complicité sous forme d’une conversation : vous verrez combien on découvre l’autre dans ce partage, combien ces moments sont contagieux…

La boite à kifs

Mais vous verrez aussi de très nets progrès avec une action plus concrète : réaliser la boite à kifs.

1. Choisir des perles, des petits cailloux, des noisettes, des briques légos, …Ou un bloc de post-it sur lequel je mettrai un dessin ou un mot sur chaque feuille…  comme un journal. Je laisse votre imagination trouver votre propre symbolisation des « kifs ».

2. Choisir une belle boite, un petit panier, sac, bocal à confiture, etc. quelque chose de joli, d’amusant,… pour recueillir ma collection de « kifs ». On peut aussi s’en inspirer pour créer un cahier de kiffs.

A chaque petit « point »/moment de prise de conscience, je mets dans ma boite un élément pour le collectionner.

Et quand je regarde ma boite à kif, je contemple et revis tous ces moments de bonheur, je fais une « Sophro Présence Immédiate » (ou « Sophro Présence du Positif ») disent les sophrologues dans leur jargon.

Selon l’un des 3 principes fondateurs de la sophrologie : le principe d’action positive*, l’entrainement à la pleine conscience du positif permet d’améliorer le sentiment de satisfaction de vie. Toute action positive dirigée vers notre corps ou vers notre mental à une répercussion positive sur notre être tout entier. L’activation répétée du positif provoque un « effet boule de neige » sur toute la personne. Ce sont ces petits b qui créent le bonheur avec un B majuscule. Si nous les vivons en pleine conscience, on invite le cerveau à focaliser sur les choses agréables, on l’entraine à voir ce à côté de quoi on passe trop souvent… cela créé des nouvelles connections neuronales, modifie l’architecture du cerveau, qui progressivement et automatiquement sera attiré par ce qui nous fait du bien (et non le contraire). Et, de fil en aiguille – de connection de neurone en synapses – c’est la capacité à décider de changer pour notre plus grand bonheur en bénéficiant de l’énorme qualité qu’est la plasticité cérébrale.

Vous m’envoyez des photos de vos boites à kifs ? J’aimerais les collectionner!!!!

Note : Vous retrouverez cette idée déclinée de différentes manières sur le net, dont le livre « 3 kifs par jour (et autres rituels recommandés par la science pour cultiver le bonheur) » de Florence Servan-Schreiber, des coffrets de la même auteure, et dans le livre « Tout est là, juste là » de Jeanne SIAUD-FACCHIN.

* A. Caycedo a formulé les 3 principes fondamentaux de la sophrologie : le principe du schéma corporel comme réalité vécue, le principe d’action positive et le principe de la réalité objective.

Utilisation, en classe du principe des 3 kifs par jours

Un peu de psychologie positive dans les classes  Effet de l’exploitation des « 3 kifs « par jour avec des élèves de l’école primaire Saint Charles à saint Martin Boulogne (Marjorie Potdevin, extrait de l’article).

Lors d’une intervention auprès de l’équipe pédagogique de cet établissement qui travaille pour deux ans sur la question de la « relation/communication », j’ai présenté quelques outils émanant de la psychologie positive, et notamment celui des trois kiffs/jour.

Voici les observations et évolutions depuis octobre :

– Tous les élèves s’impliquent et le réclament.

– Les élèves ont demandé à pouvoir lire et communiquer, pour ceux qui le souhaitaient leurs Kiffs.

– Le cahier personnel s’est transformé à la demande des élèves en une boîte à Kiffs de la classe, élaboré par les enfants. Les Kiffs sont lus en fin de semaine.

– Ce moment d’introspection est l’un des temps forts de la journée, si ce n’est le temps fort.

– Les élèves, même lors des journées plutôt sombres, difficiles  retrouvent des moments qui ont été agréables et pendant lesquels ils ont ressentis des émotions agréables (joie, plaisir, bien être..).

– Ce temps de relecture et d’introspection dirigé sur les moments agréables de la journée (une consigne est donnée) est un temps de calme qui clôture la journée de classe.

Comments are closed.