Le pantin joyeux, appelé aussi Polichinelle

L’exercice du « polichinelle » permet de prendre conscience du corps

par l’activation du corps, les fonctions musculaires, respiratoires et cardiaques sont activées. Lors du retour au calme l’attention focalisée sur le corps permet de distinguer plus facilement et d’explorer les mécanismes physiologiques de l’équilibre homéostasique.

Cet exercice ludique peut être proposé aux adultes comme aux enfants, afin de guider la prise de conscience de la corporalité, le lacher prise. Il est particulièrement indiqué pour accompagner l’excitation d’un enfant, d’en amplifier même le mouvement et permettre l’instauration naturelle du retour au calme. 

Proposer à l’enfant de sautiller sur place (vérifier qu’il n’y a aucun risque, que l’enfant ne risque pas de se cogner contre un meuble).

Tu peux sauter sur place, bondir sur tes deux pieds, comme une poupée de chiffon désarticulée, en laissant ton corps être tout mou, tout relaxé…

Laisser l’enfant sauter plus ou moins haut, plus ou moins vite, plus ou moins fort, et gesticuler assez longtemps,… le temps nécessaire pour que sa respiration s’amplifie. Le temps préconisé serait d’une minute, mais on peut l’allonger, cela permet de rire et se détendre, sortir son énergie, s’amuser et se laisser surprendre par « l’autorisation » au mouvement et à l’action.

Stop ! Maintenant tu ne bouges plus et tu écoutes ton corps ! Qu’est-ce qui bouge encore en toi ? Ta respiration ? Comment est-ce que tu respires ? Comment bougent tes poumons ? Ton ventre ?…

Tu entends ton cœur ?…

Ça fourmille, ça picote ou ça chatouille à l’intérieur de tes jambes, de tes bras ?…

Est-ce que c’est chaud ou froid ? Est-ce que cela se calme ?Qu’est-ce que tu ressens à l’intérieur ?

Ne pas hésiter à renouveler une deuxième fois et une troisième fois le polichinelle, l’expérience sera vécue à chaque fois différemment, et peut-être même en plus intense !