Huiles essentielles, eaux florales, trousse d’automne au naturel

La médecine traditionnelle chinoise envisage l’individu dans sa globalité physique – émotionnelle – mentale – spirituelle et en interaction constante avec les rythmes de la nature.

C’est ainsi que chaque saison est associée à un organe et à une émotion.

L’automne correspond aux poumons, à la gorge et au nez

d’où l’importance de travailler sur le souffle, la voix et l’odorat. Mais c’est aussi la saison des premiers refroidissements: rhumes, sinusites, rhinites, enrouements, nez bouchés ! Comment se protéger?

L’huile essentielle de Ravintsara (cinnamomum camphora à cinéole) mérite une place de choix dans la trousse aroma d’automne. Surnommé  » l’arbre aux bonnes feuilles », ce camphrier originaire d’Asie, produit une huile essentielle très efficace pour se prémunir des infections de nature respiratoire (rhumes, grippes, sinusites, bronchites) et tonifier en douceur l’immunité. En prévention, vous pouvez respirer directement votre flacon pendant 2 à 3 minutes plusieurs fois dans la journée.  Dès les premiers symptômes, son inhalation  favorise le dégagement des voies respiratoires encombrées.

Cette huile, lorsqu’elle est de bonne qualité (bio et artisanale), est généralement très bien tolérée, même par les personnes sensibles.

Notez que les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 3 ans, les sujets allergiques et épileptiques opteront pour l’eau florale de Ravintsara aux propriétés antiseptiques et expectorantes: en prévention ou dès les premiers symptômes à raison d’une cuillère à café diluée dans un verre d’eau tiède 3 à 4 fois par jour de préférence en dehors des repas.

L’automne réveille souvent un sentiment de tristesse, de perte.IMG_5983

L’été est terminé, la nature entame progressivement son déclin, la luminosité diminue, l’humidité et le froid s’installent. Comment conserver un bon  moral pendant cette saison qui nous prépare à l’hiver ?  L’élixir floral de Rhododendron (Rhododendron ferrugineum) s’adresse aux personnes mélancoliques et tristes mais qui n’arrivent pas à extérioriser leur chagrin. A force de  le  contenir,  c’est tout leur système respiratoire qui peut se bloquer : cage thoracique comprimée, diaphragme spasmé, congestion, asthme. La prise de l’élixir va dans le sens d’une libération de ces émotions emprisonnées souvent liées à des non dits. Joie et réconfort peuvent alors se remettre à circuler avec fluidité.

Sur un plan physique, l’élixir floral de Rhododendron est en lien direct avec les poumons, il peut donc s’utiliser en cas de refroidissement ou d’inflammations respiratoires de type bronchiolite.

Nota : Consultez un spécialiste ou Sandrine par email pour tout renseignement, précautions et posologie.

Comments are closed.