Créer un environnement propice à l’attention de l’enfant

Les facteurs qui influencent l’attention peuvent être physiques ou externes ; ils dépendent du stress, des préoccupations et des caractéristiques de la tâche.


Des problèmes sensoriels (auditifs, visuels) peuvent affecter l’attention, tout comme la santé, la fatigue et donc la qualité du sommeil, la douleur ou la faim, la motivation, l’habitude, la nouveauté, la curiosité, l’éducation… Si vous voyez votre enfant agité ou qu’il est préoccupé, si vous entendez votre enfant dire : j’ai sommeil, j’ai faim, j’ai envie de faire pipi, j’ai pas envie, j’aime pas, je m’ennuie, c’est toujours la même chose, ça m’intéresse pas, c’est pas important, c’est trop long ou s’il a peur ou est en colère… L’attention en pâtira.
Le tableau suivant est adapté à partir de celui présenté sur le site www.tdah-adulte.org.

Extrait du livre J’AIDE MON ENFANT À ÊTRE ATTENTIF, Développer la CONCENTRATION avec les MÉTHODES PSYCHOCORPORELLES, Camille Chenal

Source image Pixabay.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *