Visualisation : Délimitation du contour du corps en volume

Installez-vous confortablement en position couchée. Vous allez choisir un crayon, un pinceau, un faisceau lumineux, ou ce que vous voulez, avec éventuellement une couleur pour dessiner mentalement le contour de votre corps. Mais tout d’abord…

  • Savourez cette position allongée qui permet le repos complet du corps. Prenez le temps de repérer tous les appuis de votre dos et de les accentuer.
  • Commencez par dessiner votre tête avec votre crayon, pinceau ou faisceau lumineux, depuis le cou, et faites tout le tour. Quand vous arrivez de l’autre côté du cou, vous pourrez sans doute sentir la tête ainsi bien délimitée. Sentez sa forme, son volume… Sentez toute la surface de la matière : la peau, les cheveux.
  • Percevez la peau de votre visage, tel un vêtement bien ajusté. Elle constitue à la fois une limite de votre monde intérieur et une zone de relation et de contact avec l’extérieur. Tout le faisceau de votre attention est sur votre tête, le volume de votre tête.
  • Continuez maintenant avec votre faisceau à délimiter le contour de votre épaule, de votre bras, faites le tour de chaque doigt, terminez l’intérieur du bras, sentez tout le volume de votre bras…
  • Faites l’autre bras…
  • Et continuez à délimiter votre contour jusqu’à la hanche. Faites tourner votre faisceau devant, sur le ventre et le thorax, puis derrière, sur le dos, pour délimiter tout le volume de votre buste.
  • Pour accentuer cette impression de volume, aidez-vous de votre respiration… Inspirez en suivant le passage de l’air dans votre nez… Suivez-le, dans la gorge, le cou, le thorax…
  • Sur plusieurs respirations, laissez s’amplifier le mouvement jusqu’à ce que vous ayez l’impression d’avoir parfaitement rempli votre thorax. Puis poursuivez avec le bassin, le bas de l’abdomen… Imaginez que vous envoyez de l’air dans votre bassin… Sentez le volume et la forme de votre bassin…
  • Puis délimitez le contour des jambes jusqu’aux pieds, une jambe après l’autre. Sentez bien tout le contour de votre corps, la surface de votre peau, le volume de vos jambes…
  • Puis élargissez à l’ensemble de votre corps. Accentuez la conscience que vous avez du volume de votre corps, de la place qu’occupe votre corps, la densité de son intérieur…
  • Maintenant, provoquez, si elle n’est pas venue naturellement, une respiration abdominale. Vous pouvez poser une main sur votre abdomen pour bien la ressentir. Inspirez et soufflez… Imaginez que vous inspirez de la force, de l’énergie, de la puissance, de la vie, à chaque inspir. Et vous soufflez en laissant s’échapper ce qui n’est plus utile, le gaz carbonique, les toxines, vos soucis, vos émotions…
  • Lorsque vous avez effectué une petite série de respirations profondes abdominales, concentrez-vous sur la chaleur qui s’est produite dans vos organes internes…La chaleur est là comme un soleil intérieur, à la fois source de tranquillité, de force, et signe de vie… Plus elle augmente, plus vous sentez la détente… Tous les muscles se relâchent… Vous pouvez imaginer que tout circule plus librement… Laissez venir l’image que tout ce qui circule en vous est comme un cours d’eau et prenez plaisir à le suivre : circulation de l’air, circulation du sang, circulation des aliments et de l’eau, circulation de la lymphe, porteuse des globules blancs…
  • Laissez venir à vous l’image d’une situation agréable, que vous avez envie de vivre. Prenez le temps de voir l’endroit, les détails du lieu, du moment, ce qui est en train de se passer, avec qui. Attardez-vous sur ce qui fait que c’est agréable, qui fait que vous vous réjouissez de vivre ce moment-là… Vivez-la quelques instants, avec toutes les sensations qu’elle procure, en laissant circuler la sensation du bonheur dans chaque cellule de votre corps…
  • Puis laissez-la s’effacer… Vous le retrouverez aisément quand vous le souhaiterez. Sentez que cette scène renforce votre confiance en vous-même et dans l’avenir… Vous pouvez la respirer comme si vous vouliez vous remplir encore un peu plus de cette confiance…
  • Avant de vous relever et de reprendre une position assise et debout, tout d’abord imaginez le geste : faites mentalement bouger votre corps, analysez sa position, le mouvement, l’équilibre, la place dans l’espace… Puis, lentement, doucement, ouvrez les yeux, et redressez-vous.

Source Image : Ricardo Corona de Pixabay

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.